Image Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Le retour d'Abilio Diniz dans le secteur de la grande distribution

En juin 2015, la participation dans le capital de Carrefour Brésil monte à à douze pour cent. A travers Peninsula, Abilio Diniz (lefigaro.fr/societes/2015/09/24/20005-20150924artfig00397-abilio-diniz-un-seducteur-a-la-conquete-de-carrefour.php) siège désormais au conseil d’administration. Le fonds d'investissement Peninsula, fondé par la famille Diniz, rend publique en décembre 2014 l'acquisition de 10% du capital de la filiale brésilienne de Carrefour. Peninsula multiplie par 2 ses parts dans le capital du groupe Carrefour France, l'entreprise d’Abilio Diniz est le 4e actionnaire du géant avec 5,07% du capital.

Une 1ère grande surface GPA inaugurée à la fin des années 50

Le père d’Abilio Diniz inaugure sa première boulangerie sur une artère très commerçante de la ville de Sao Paulo. En rapport avec le Pain de Sucre de Rio, le magasin familial se nomme Pão de Açúcar. Abilio Diniz s'entretient avec les fondateurs du groupe Carrefour en 1974. Il s’inspire de leur succès pour développer le groupe Pão de Açúcar.

La foi, la famille et Le sportsont importants pour Abilio Diniz, un homme attaché aux valeurs

Défendant le contentement et la stimulation des équipes dans les sociétés, le "capitalisme responsable" est un mouvement lancé sur le continent américain dont se revendique Abilio Diniz. Vouant un culte à Sainte Rita, qui n'est autre que la sainte des causes perdues, l'homme d'affaires est catholique pratiquant. Athlète, Abilio Diniz démarre chaque jour par un entraînement sportif. Ancien joueur de foot, il a par ailleurs pratiqué la boxe et la musculation.

Le désengagement de la Banque Brésilienne de Développement et l'opposition du patron du groupe Casino provoquent l'échec de la fusion de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar. Casino a la main mise sur GPA à partir de juin 2012. C’est la désunion puis l'année suivante le départ d’Abilio Diniz du conseil d’administration. Le groupe Pão de Açúcar renoue avec sa stabilité financière à l'issue de la crise et commence à parler de partenariat avec Casino. Il doit en effet affronter la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes.